Test – Naga Raja 🐍 – Jeu de Société – DebriefLudik

En ce jour d’annonce de l’arrivée prochaine (2021…) de Indiana Jones 5 cela ne pouvait qu’être le meilleur moment pour vous parler de NagaRaja, un jeu pour 2 joueurs qui vous permettra d’incarner un aventurier à la recherche de reliques dans un temple perdu en Inde.

Prêt pour l’aventure ? Présentation d’un jeu mêlant habilement enchères, pose de tuiles, jets de dés et gestion de mains de cartes.

Mets ton chapeau, prends ton lasso et ta lampe torche et c’est parti !


NagaRaja c’est un jeu de Bruno Cathala et Théo Rivière, magnifiquement illustré par Vincent Dutrait !

C’est pour 2 joueurs uniquement et des parties de 30 minutes environ. Conseillé à partir de 9 ans et disponible chez l’éditeur Hurrican.


Le matériel : 

IMG_20190604_110447

On retrouve dans la boîte :

РUne r̬gle

– 2 plateaux « Temple »

– Des bâtonnets du destin en 3 couleurs (des « dés » ou plutôt des « bâtodés »)

– Des tuiles « Dalle »

– Des cartes

– Des jetons « Amulette »

– Des jetons « Relique » 2 couleurs, une par joueur.

– Un marqueur premier joueur

Р2 cartes aide de jeu pour les faces des b̢tonnets

Lorsque l’on ouvre sa boîte de NagaRaja on est surpris par le matériel original d’une part (ces fameux « bâtodés ») et surtout la qualité de ce dernier, c’est beau, c’est détaillé, c’est costaud et ça se depunch tout seul ! Les illustrations sont à tomber.

Cerise sur le gâteau un thermoformage où tout rentre nickel et a sa place avec s’il vous plait, une feuillet pour vous expliquer comment tout bien ranger. Sans déconner c’est pas mortel ?!

Qui n’a jamais galéré pour trouver la place des éléments après déballage ? Là pas de soucis à se faire.

Bravo Hurrican !


Mais c’est quoi NagaRaja ? 

NagaRaja c’est un jeu pour les aventuriers, les vrais ! N’est pas Nathan Drake qui veut.

Vous devrez explorer votre temple grâce à l’acquisition de dalles qui vous permettront, peut être, de découvrir de précieuses reliques et amulettes ou alors de terribles reliques maudites !

L’objectif des joueurs est ici double : Gagner des points de victoire mais ne pas révéler ses 3 reliques maudites.

Comment on part en expédition ? 

Le jeu va se jouer en un nombre illimité de manches successives.

3 Conditions de fin de partie possibles :

РUn joueur obtient 25 points de victoire (victoire imm̩diate)

РUn joueur d̩couvre sa 3̬me relique maudite (d̩faite imm̩diate, dur !)

– Un joueur remplit ses 9 cases de temples, fin de partie et comptage des points.

La mise en place est très rapide, rien de compliqué à se niveau là, tout est bien expliqué et on aura très vite saisi pour les parties futures.

Chaque joueur aura son plateau temple vide, ses 9 reliques faces cachées autour de ce dernier et 5 cartes.

Un tour de jeu va se diviser en 4 phases :

– Une phase d’enchère. 

Après avoir désigné le premier joueur (le guide) par un lancer 2 bâtonnets marrons celui avec la plus grande valeur devenant le guide, une tuile « Dalle » sera mis aux enchères pour les joueurs.

Et oui, il va falloir tenter de la gagner pour explorer son temple !

Pour ce faire, le guide va choisir un certains nombre de cartes (parmi les 5 de départ) pour obtenir des bâtonnets qui serviront à s’affronter pour obtenir la tuile.

Il pourra en choisir le nombre qu’il désire tant que les symboles correspondent.

Puis le deuxième joueur fera de même et pourra donc s’adapter par rapport au choix du 1er joueur.
En a t-il mis beaucoup pour la gagner à tout prix ou pour autre chose, utiliser des effets ? (nous y reviendrons plus tard).
Explication sur le matériel avant la résolution de la phase d’enchères pour bien tout saisir. 

Dans NagaRaja, les cartes auront une importance capitale, elle bénéficient de 2 effets, mais il ne sera jamais possible d’utiliser les deux, il faudra faire des choix que seul un Indiana Jones serait capable de faire.
La partie du haut sert à l’obtention de bâtonnets quand la partie du bas servira à jouer des effets durant la phase d’affrontement.
Evidemment les cartes utilisées pour les bâtonnets seront défaussées et donc l’effet du bas de la carte inutilisable.

IMG_20190604_110634
Des cartes : en haut les bâtonnets que l’on peut obtenir et le symbole. En dessous : l’effet de la carte, jouable lors de la phase 2 . Les flèches près du symbole indiquent sur qui se joue l’effet, nous, notre adversaire ou au choix.

Les bâtonnets ont eu aussi un double effet kisscool, ils indiquent sur leurs faces, soit une valeur (de 1 pour les verts à 5 pour les marrons), soit une face « Naga ».

Cette face permettra aux joueurs de jouer une carte de leur main pour son effet durant l’affrontement (phase 2).

1 carte/face/joueur.

Les fameux bâtonnets en 3 couleurs avec des faces « valeur » et « naga »


Maintenant que vous visualisez un peu plus les différents éléments, passons à la suite, la phase 2

– Phase d’affrontement 

Chaque joueur va révéler ses cartes, prendre les bâtonnets correspondants et les lancer.

Je ne vous apprends rien, celui avec le plus gros score l’emporte ! Sauf que pour chaque symbole « naga » les joueurs vont avoir la possibilité, dans l’ordre du tour et chacun son tour, de jouer une carte.

Les effets sont multiples et variés : Suppression d’un ou 2 bâtonnets adverses, augmentation de son score aux bâtonnets, faire relancer les bâtonnets, consulter ses reliques, échanger la position de deux reliques, piocher des cartes, intervertir des dalles, pivoter des dalles, défausser une carte de l’adversaire, récupérer une carte de la défausse.

Et la meilleure, l’unique carte du jeu, celle qui va faire se briser vos amitiés : la pose de la tuile « piège ».

Cette tuile est placée à l’endroit désiré par votre adversaire et va littéralement bloqué un emplacement de dalle et les possibles chemins. Sympa, hein ?

Pour s’en débarrasser, il faut obtenir la fameuse carte et la jouer pour l’envoyer chez l’adversaire.

Autant d’effets qui vous vous permettre de gagner une enchère ou bien de préparer votre exploration plus sereinement.

Le gagnant définitif récupère la dalle (en cas d’égalité le guide l’emporte).

Le joueur ayant perdu la phase d’enchère deviendra la guide pour le tour suivant.

– Phase d’exploration

Le joueur ayant gagné la dalle va pouvoir la poser dans son temple dans l’orientation de son choix.

Si c’est la première : forcément connecté à l’une des trois entrées de son temple. Pour les suivantes il faudra simplement qu’elle soit adjacente à une dalle précédemment posée ou connectée à une entrée de temple..

Un plateau « Temple » en bas les 3 entrées, autour les reliques faces cachées. Au milieu les emplacements pour les dalles et les chemins qui se forment petit à petit.

Si un chemin connecte une entrée du temple à une relique située sur le bord, on la révèle.

Les reliques sont de 2 types : 

– Sacrées (bleues et vertes) 3 à 5 points de victoire

РMaudites (rouges/orang̩es) 6 points de victoire, 3 r̩v̩l̩es = d̩faite.

IMG_20190604_110910

Certaines dalles auront un emplacement d’amulette et donc un jeton amulette, si reliée à une entrée du temple par un chemin, le joueur pourra la consulter et la garder face cachée devant lui.

2 types d’amulettes : 

– Points de victoire : 1 à 2

– Effets : Piocher une carte ou annuler un effet d’une carte de l’adversaire.

Les jetons sont défaussés après utilisation par son propriétaire.

– Phase de fin de manche

Le nouveau guide pioche 3 cartes, en conserve 2 et en donne 1 a son adversaire.

Il révèle une nouvelle dalle et la nouvelle manche peut démarrer.

On continue à jouer ainsi jusqu’à l’une des conditions de fin de partie.

Rien de bien compliqué, tout s’assimile très vite, les règles sont bien écrites et très fournies en exemples/illustrations 🙂


Mon avis : 


Vous l’aurez compris NagaRaja propose diverses mécaniques : enchères, affrontements à coup de jets de dés, gestion de sa main de cartes, pose de tuile et optimisation avec un soupçon de course dans un jeu pour 2 joueurs aussi beau qu’efficace.

Les parties sont fluides et rapides (~30min), on ne s’ennuie pas, on est souvent tiraillé par les choix à faire avec ses cartes et souvent frustré de na pas avoir pu obtenir LA dalle qu’il nous fallait.

On cherche souvent le meilleur combo à réaliser avec ses cartes pour optimiser au maximum son tour et prendre le dessus sur son adversaire.

On pourra jouer serein en explorant à tâtons en consultant ses reliques en gagnant les plus belles dalles tout en gardant un œil sur son adversaire ou bien jouer la chance et foncer tête baissée en espérant obtenir 25 points avant de révéler sa 3éme relique maudite.

J’ai joué près d’une dizaine de parties avec un panel de joueurs différents et j’ai vu de tout, c’est ce qui fait la richesse de ce jeu, son potentiel stratégique est bien présent, le hasard également (maîtrisable en partie avec les nagas quand ça veut pas, ça veut pas).

Avis perso : 

Hurrican nous propose encore ici un excellent jeu pour 2 joueurs, beau, doté d’un matériel splendide, les parties sont d’une durée maîtrisée (~30min) parfait pour cette configuration, on aura l’occasion de faire une revanche ou de le sortir facilement.

Le jeu est simple d’accès, passé les premiers tours tout est assimilé et le jeu devient très fluide. Il est suffisamment profond et riche sans être trop complexe, les différents types de mécaniques savamment mélangées sont parfaitement imbriquées les unes avec les autres.

Le hasard très présent pourra quand même refroidir les puristes de programmation.

Une bien belle découverte et un très plaisant jeu 2 joueurs que je vous recommande de découvrir.


Les + : 

РR̬gles claires

РMat̩riel de ouf !

– Thermoformage 👌

– Illustrations magnifiques

РPlein de m̩caniques diff̩rentes dans un m̻me jeu

РDur̩e de partie parfaite

РDu tr̬s bon 2 joueurs

Les – :

РHasard tr̬s pr̩sent

РCertaines parties vite exp̩di̩es

 

4dae6d_e1edd66844a74fe385104d8165733f17_mv2

ludum-logo-1558340037

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s